Six of Crows duologie de Leigh Bardugo

Hello les fées !

Cette semaine, je reprends les articles « avis de lecture », avec un de mes plus gros coup de cœur de ce début d’année, la duologie Six of Crows. Depuis que j’ai terminé le deuxième tome, je n’ai qu’une hâte, partager avec vous pourquoi j’aime autant ces deux livres.

☾ Music ☽

Note : 5 sur 5.

Leigh Bardugo (2015 & 2016)

« No mourners, no funerals »

« When you can’t beat the odds, change the game. »

Cette saga est la suite de la saga Grisha (« Shadow and Bone : la saga Grisha » pour ceux qui ne la connaissent que par Netflix), que je n’ai pas encore lu, mais j’ai prévu de le faire cet hiver. Tout simplement car Six of Crows me faisait plus envie après avoir vu et comparé de nombreux avis sur les deux différentes sagas en regardant des vidéos Youtube et des posts Instagram. (Oui, c’est comme ça que je compose ma wishlist, c’est d’ailleurs la raison qui fait qu’elle ne cesse d’augmenter ! 😭).

Commençons par le premier tome dans lequel Kaz Brekker constitut une équipe avec laquelle il va essayer de pénétrer dans une prison ultra sécurisé pour récupéré un otage capable de créer une drogue qui décuple les pouvoirs des Grisha d’une façon plutôt perturbante. Je me suis beaucoup inspirée du résumé du livre pour écrire cette partie parce que je ne suis pas très douée pour écrire les résumés en général, mon cerveau fini toujours par partir dans tout les sens et ça n’a au final plus aucun sens. Bref, revenons en à notre histoire ! Le livre débute avec un chapitre qui a pour but de nous introduire au jurda parem et notamment a son effet sur les Grisha. Débute ensuite un chapitre avec le point de vue d’Inej, un de mes personnages préférés, dont j’ai adoré l’évolution entre le début du premier tome et la fin du deuxième. Ce deuxième chapitre annonce tout de suite la couleur sur la façon dont est perçu Kaz Brekker par le reste de la ville de Ketterdam; tout le monde a plus ou moins peur de lui, ou pense qu’il est un démon et sa réputation le précède partout où il va.

Si je me souviens bien, j’ai trouvé que l’histoire mettait un peu de temps à démarrer. Mais ça a vraiment commencé à être un page turner pour moi à partir du moment où notre petite équipe entre dans la prison de « The Ice Court ». A ce moment précis, on a seulement une vague idée du plan, donc forcément à partir du moment auquel quelque chose semble imprévu, on panique ! (Bon ok… je panique !😱) Mais apparemment Kaz avait tout prévu, donc on peut arrêter de paniquer et souffler un bon coup… Jusqu’au prochain rebondissement. Comme vous l’avez peut être compris, j’ai beaucoup aimé le suspens de cette deuxième moitié du tome, ainsi que les plans de Kaz, jonglant entre folie et génie. C’est tout de même un personnage que j’ai adoré, dont j’admire l’intelligence, et le sang froid en toute circonstance (sauf quand on touche à son « investissement », si vous l’avez lu vous comprendrez 😉).

Dans ce deuxième tome, la pression monte encore d’un cran, avec toujours autant de suspens face à la suite des événements. J’ai même fait une pause à la moitié ayant peur que la fin soit tragique pour la plupart des personnages principaux. Personnages auxquelles je me suis beaucoup attachée au fil des différents points de vue de ceux ci. On découvre un nouvelle facette de la personnalité de certains personnages, notamment de Jesper et de Wylan. Nina et Mathias sont aussi des personnages intéressants, mais j’ai un peu moins d’intérêt pour eux, et malgré le fait que j’apprécie la romance entre ces deux personnages, ce n’est, encore une fois, pas celle que je préfère. Contrairement à la romance entre Kaz et Inej qui à réussi à me faire pleurer, bravo, je pense particulièrement au « discours » que Kaz tient à Inej quand ils sont à « Black Veil ».

Pour en revenir à l’histoire, après le retournement de situation de la fin du premier tome, on retrouve les Crows qui s’efforcent tant bien que mal de rester cachés, car ils sont à présent recherchés. (Par pratiquement toute la ville à partir de la deuxième moitié du livre.) Tout en essayant de récupérer Inej qui s’est fait kidnapper et de garder d’autres personnages en sécurité. Encore une fois beaucoup de suspens, entrecoupé de moments un peu plus lents. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans « Crooked Kingdom » est le fait que l’on parcours autant la ville de Ketterdam, de long en large, et c’est encore plus intéressant de suivre les déplacements des personnages sur la carte de la ville en début de livre. (En tout cas présente sur l’édition collector en VO.)

Pour conclure, une saga que j’ai adoré (et que j’ai déjà envie de relire grâce à l’écriture de cet article), avec un monde vaste, même si on parcours surement plus d’endroits dans la saga Grisha; des personnages très attachants; du suspens; de la romance mais pas trop, en tout cas ça ne prends pas une part énorme dans l’histoire non plus; un peu de magie; et un univers fantastique sombre qui m’a beaucoup plu.

environ 500 pages chacun | éditions collectors Hodder and Stoughton | prix : ??? achetés sur Vinted pour environ 30€ chaque livre | playlist pour lire


————————–——🍄—————————————🥐-———–————————🌿—————————————-☕–————-

J’attends de trouver des idées de choses à vous offrir en retour avant de remettre le lien pour Patreon. Peut être des playlists et le fait d’avoir les articles en avant première (mais pour ça faut il encore que je poste en temps et en heure, le lundi à 7h00 normalement).

Temps d’écriture, photos, mise en page, recherches, relecture // 2h30
{aucun partenariat dans cet article}

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s